Chargement

POURQUOI OPTER POUR LA SIMULATION DE DRONE ?

octobre 2, 2020 Par Nora Nesser

A travers la vidéo de simulation de drone ci-dessous, notre ingénieur logiciel robotique, Ryan Ammoury, fait une démonstration de l’utilisation et de quelques unes des fonctionnalités de l’API Squadrone System (Application Programme Interface dédiée aux drones industriels). 

“Mais qu’est ce que c’est ?” c’est certainement ce que vous avez dû vous dire en regardant cette vidéo de simulation de drone. 

L’API est tout simplement un ensemble normalisé de classes, de méthodes, de fonctions et de constantes qui sert de façade et par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels. L’API, c’est un langage de programmation, en d’autres termes, il retranscrit, transforme une action, par exemple ” décoller” en un langage informatique. Ces applications sont compatibles avec vos téléphones portables, ordinateur, tablette… Grâce à cette API, nous pouvons contrôler nos drones en situation réelle mais également en situation fictive, c’est-à-dire que l’on simule le vol de ce drone.

Mais pourquoi effectuer une simulation de drone alors qu’on peut réellement le faire voler  ?

La simulation est un outil de développement précieux. Une solution de simulation de drone accélère le déploiement de drones autonomes. Facile d’utilisation, elle permet de tester rapidement l’application métier tout en évitant les manipulations de matériel. Tester des drones en situation réelle est un travail de longue haleine qui a un coût élevé et qui peut être potentiellement dangereux et complexe.

La simulation ou “virtualisation” de la réalité, permet donc de s’affranchir des contraintes qui existent dans le monde réel :

  • Conditions météorologiques
  • Batterie du drone
  • Mettre en place les capteurs externes
  • Se rendre physiquement sur l’espace de vol
  • Obtenir des autorisations de vol
  • Avoir un pilote de test (qui utilise la télécommande pour reprendre le contrôle en cas de défaillance du drone)
  • Risque de casse du matériel
  • et toutes les manipulations du drone, mettre la batterie, le redémarrer, le brancher, etc…

La simulation permet ainsi de remplacer toutes les manipulations du drone, telles que le placement ou le changement de la batterie, les branchements.

Osimulation de drone ui oui, le simulateur, c’est ce petit boîtier. Ici le MiniSim.

Nombreux sont les atouts d’une simulation de vol de drone : gain de temps pour le développement, économie de ressources matérielles et humaines, facilement intégrable dans tout environnement d’intégration et amélioration de la qualité et l’efficacité des développements.

Pour donner un exemple concret, tester un prototype de drone ou une nouvelle version logicielle dans un entrepôt nécessite un pilote, un paramétrage du drone avant les tests et peut ne pas fonctionner dès les premiers essais. Avec la simulation du vol de drone dans cet entrepôt, pas besoin de dépôt physique, de pilote, de prototypage et surtout un personnel en sécurité. Le mini-sim est sur le bureau, bien au chaud et le développeur peut s’assurer qu’il n’a pas “cassé” le bon fonctionnement de son application en travaillant sur sa mise à jour.

 

Pourquoi choisir le simulateur Squadrone System pour une simulation de drone ?

Que vous soyez télépilote débutant ou aguerri, le simulateur drone de chez Squadrone System vous offre la possibilité de :

  • Développer et tester des drones autonomes de manière sûre et efficace
  • Reproduire la cible de l’architecture
  • Tester la chaîne de commandement
  • Contrôler et valider la solution avant de procéder à des expériences sur le terrain dans des environnements complexes
  • Tester les cas de fonctionnement extrêmes du drone et du pilote automatique

Mais attention, la simulation a tout de même ses limites. Elle ne représente pas à 100 % la réalité. Le vent, les effets aérodynamiques n’existent pas dans la simulation. Les essais en vol restent IN-DIS-PEN-SABLES et font partie intégrante de notre processus de conception de drone mais on peut déjà vérifier le bon fonctionnement en simulation et limiter les essais en vol ou déplacements inutiles.

En interne, nos développeurs logiciels réalisent plusieurs dizaines de vols chaque jour pour préparer de nouvelles mises à jour. Et notre autopilote ne cesse de voler et tester des cas complexes pour gagner toujours plus de robustesse.

 

 

 

Derniers articles
Share on facebook twitter